Un peu d’histoire

C’est sous le règne de François 1er que le Heaulme fut transformé en Fief.

En 1592, Henry IV, en répression d’exactions commises durant la guerre de religion, fit raser le Manoir du Ferout.

A la place du manoir Ferout, en ruine, Anne II de la Salle fit construire la ferme du Clos Ferout, baptisée à l’époque « ferme de la Seigneurie ».

Le Clos Ferout est un lieu magique et les anciens ne s’y sont pas trompés (ils ne sont pas installés ici par hasard !). Ce petit paradis est situé au pied des Buttes de Rosne, vaste forêt de chênes et de châtaigniers, point culminant de l’Ile de France à 217m.

Le Clos Ferout est composé principalement :

  • de la maison d’habitation, de granges et de box qui forment, autour d’une grande cour, un Clos,
  • D’une grande bâtisse dite « la Bergerie »
  • De prairies composées de paddocks pour les chevaux, d’herbages pour les foins, d’un grand potager, d’une vigne,
  • D’un chêne classé, vieux de plus de 400 ans
  • De ruches dont les abeilles produisent un excellent miel de châtaignier.
  • D’une grande marre où s’ébrouent joyeusement les canards.
  • De zones humides remarquables où poussent des plantes uniques et rares qui font la curiosité des botanistes.

Le Clos domine de sa hauteur un paysage vallonné, composé de champs cultivés et de bois… au fond, en arrière plan, on voit très nettement, par temps clair, la Tour Eiffel et la Défense.

On y accède par un chemin de randonnée en terre, où d’innombrables promeneurs, randonneurs, cyclistes, cavaliers passent pour aller se perdre dans le magnifique massif forestier des Buttes de Rosne.